Intérieur nuit (Marisha Pessl)

Interieur nuitRésumé :  Par une froide nuit d’octobre, la jeune Ashley Cordova est retrouvée morte dans un entrepôt abandonné de Chinatown. Même si l’enquête conclut à un suicide, le journaliste d’investigation Scott Mc Grath ne voit pas les choses du même oeil. Alors qu’il enquête sur les étranges circonstances qui entourent le décès, Mc Grath se retrouve confronté à l’héritage du père de la jeune femme : le légendaire réalisateur de films d’horreur Stanislas Cordova – qui n’est pas apparu en public depuis trente ans. Même si l’on a beaucoup commenté l’ouvre angoissante et hypnotique de Cordova, on en sait très peu sur l’homme lui-même. La dernière fois qu’il avait failli démasquer le réalisateur, Mc Grath y avait laissé son mariage et sa carrière. Cette fois, en cherchant à découvrir la vérité sur la vie et la mort d’Ashley, il risque de perdre bien plus encore.

 

 

Intérieur nuit est le second roman publié de Marisha Pessl (le premier La Physique des catastrophes ayant été élu en 2006 par le New York Times comme l’un des meilleurs de l’année et qui a reçu en 2007 le prix Millepages). Je remercie Livraddict et les éditions Folio pour m’avoir permis de découvrir cet auteur.

Autant le dire tout de suite, comme beaucoup de blogueurs je me suis demandé pourquoi l’auteur faisait autant usage de l’italique sans qu’on puisse a priori y voir une quelconque logique. Toutefois, cela m’a juste interpellé mais ne m’a pas gêné outre mesure pour ma lecture.

Il faut noter également que bien qu’au final je pense que le texte aurait dû être allégé pour éviter certaines longueurs, le travail de recherche a dû être important avec un roman de plus de 800 pages mais également avec une mise en page assez originale. En effet, en plus du texte à proprement parlé on peut retrouver divers éléments en plus comme des pages web de sites d’information, des documents d’enquête, un extrait de magazine qui confère au récit un aspect réaliste et incite le lecteur à s’intégrer dans l’enquête.

Je ne suis pas particulièrement friand des films d’horreur ni même particulièrement cinéphile mais j’ai trouvé la découverte au fil des pages des réalisations de Cordova très convaincante.

Sans rentrer dans les détails pour ne pas trop en dévoiler, je peux dire que la succession d’événements conduit fortuitement trois individus bien différents (un journaliste, une serveuse et un dealer) a enquêter ensemble sur le suicide supposé d’Ashley Cordova, la fille du mystérieux réalisateur.

En conclusion, je dirai que bien que je me sois un peu éloigné de mes lectures habituelles j’ai passé un bon moment à découvrir ce roman fort noir.  Compte tenu du volume de texte, je n’ai pas pu le lire d’une traite mais une fois en main il est difficile de le lâcher tant on a envie de découvrir la suite. Ce roman ne constitue pas pour moi un coup de coeur mais il m’a quand même particulièrement plu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s