Le syndrome du papillon (Maxence Fermine)

Syndrome Papillondeveloppe.inddRésumé : 

Hugo Mars, 17 ans, n’est pas un garçon comme les autres. Atteint d’un mal étrange, le syndrome du papillon, il est interné en hôpital psychiatrique.

Mais la vie est parfois surprenante. Car c’est là qu’il fait la plus belle rencontre de son existence. Celle de Morgane Saint-James, une jeune fille aux cheveux roux et aux yeux verts, gothique et lunaire…

Hugo tombe aussitôt sous son charme. Jusqu’à ce que la jeune fille disparaisse…

Je souhaite tout d’abord remercier Livraddict et les Editions Michel Lafon pour cet envoi.

Cela fait deux jours que j’essaie de donner une note sur Livraddict et je me suis finalement arrêté sur un 14. Comme beaucoup d’avis que j’ai pu lire ça et là, je partage l’idée qu’au fond l’histoire aurait méritée d’être plus creusée avec davantage de rebondissements et que le résumé créé une attente qui ne sera in fine pas vraiment satisfaite ce qui entraîne par suite une certaine déception. Par ailleurs, la forme de la narration m’a un peu dérangée au début.

Toutefois, je ne veux pas plomber ce livre pour plusieurs raisons. Tout d’abord, je tiens à dire que malgré les éléments que j’évoquais plus haut, j’ai pris plaisir à lire ce livre et j’étais impatient de connaître le fin mot de l’histoire.

Ensuite, bien que je pense que les descriptions autour des personnes atteintes (ou supposées) du syndrome d’Asperger reste assez en surface et ne soient que la retranscription de ce qu’on a pu lire dans la presse ces dernières années,  l’idée d’aborder ce thème est intéressant. J’extrapole peut être la portée qu’à voulu donner l’auteur mais je vois l’histoire comme un appel bienveillant à la tolérance face à la différence. Les maladies mentales qu’il s’agisse de  maux profond comme l’autisme ou  de maladies plus communes comme la dépression peuvent toucher chacun d’entre nous et on peut voir l’importance de l’amour, de l’affection, … dans la quête de la guérison ou du moins d’un apaisement.

Enfin, il ne faut pas oublier que cet ouvrage est destiné à un public adolescent et qu’en conséquence il se doit d’être accessible. La conception de l’histoire permettant à la foi d’aborder des thèmes sérieux tout en faisant en sorte que l’ambiance ne soit pas pesante.

Pour toutes ces raisons et malgré les faiblesses que j’ai pu évoquées je ne regrette absolument pas ma lecture et je pense lire prochainement d’autres ouvrages de Maxence Fermine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s