Bluesman melody (Ophélia Blatner)

bluesman-melodyRésumé : Jude est un jeune psychologue londonien débutant une carrière prometteuse. Cependant depuis l’adolescence, il souffre de troubles nocturnes récurrents. Un beau jour lors d’une séance, un de ses patients, un vieux bluesman afro-américain lui raconte la mort tragique de son fils à New York vingt-cinq ans auparavant. Jude reconnait dans le récit du vieil homme des événements qu’il vit chaque nuit dans ses propres cauchemars. Afin de percer le mystère du bluesman, le jeune psychologue décide de se rendre à New York avec Ewan, son fidèle ami et confident. Contre toute attente, leur quête les mènera jusqu’au bout du monde. Puis jusqu’au bout d’eux-mêmes, lorsqu’ils découvriront le lourd secret d’un amour rendu impossible par les tensions raciales ordinaires de l’Amérique des années 80.

Je tiens à remercier Livraddict et les Editions Promulgo pour ce partenariat qui m’a permis de découvrir Ophélia Blatner une jeune auteure qui s’est fait connaître via la plateforme Wattpad.

La lecture de cet ouvrage a été un peu particulière car j’ai reçu le livre juste avant le début de mes examens ce qui ne constituait pas des conditions idéales et j’ai donc décidé de le relire une deuxième fois, ce qui explique la parution tardive de ma chronique.  La double lecture n’aura in fine pas été inutile puisque j’ai pu éclaircir certains points qui m’avaient échappés la première fois.

La lecture est plaisante et l’intrigue tient tout le long du récit, toutefois je ne suis pas sûr qu’on puisse vraiment au regard de l’écriture parler d’un thriller. Les personnages sont bien travaillés et le changement de point de vue au fil des pages est intéressant. L’ouverture en fin de roman laisse aux lecteurs une certaine latitude à leur imagination ce qui n’est pas dénué d’intérêt.

Venons en maintenant aux aspects qui m’ont empêché d’être totalement convaincu par cette lecture. Il faut déjà noter que l’histoire est originalement présentée sous la forme de 3 publications indépendantes qui ont été regroupées dans un roman sans qu’il n’y ait eu a priori un travail d’harmonisation. De même certains passages pêchent par leur lourdeur sans qu’on comprenne vraiment leurs finalités alors que d’autres éléments semblent au contraire survolés alors qu’ils auraient mérité d’être plus creusés. Enfin, la mise en page m’a laissé perplexe par moment sur le moment du récit évoqué.

En conclusion, je dirais que pour un premier roman le résultat est prometteur et que je suivrai avec attention les futures publications d’Ophélia Blatner.

Je profite de cette publication en cette veille de Noël pour vous souhaitez à toutes et à tous d’agréables fêtes de fin d’année 🙂 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s