Sous-entendu…

sous entendu

(Petit) retour en arrière avec quelques mots écrits onze ans auparavant.

J’ai voulu conserver le fond tel quel, en ne corrigeant que quelques fautes d’orthographe, je ne promets  donc rien quant à la qualité de la prose de l’adolescent de 12 ans que j’étais 😉

Elle était le jour, elle était la nuit,

Sous l’emprise de son charme, elle me voyait conquis

 

Le temps file, mais un jour comme un autre de ma vie,

Sans un mot, sans une larme, elle était partie

 

La passion si souvent alliée de déraison,

Agissait lentement comme un divin poison

 

Puis vient un moment, où sans aucune escorte,

Le vent de la vérité souffle et à jamais nous emporte

 

Et si le cœur a ses raisons que la raison ignore,

La peur est un poison dans lequel on s’endort

 

Pour que jamais plus d’une histoire, d’une parole surgisse le sous-entendu…

 

Et la musique qui m’accompagnait à ce moment là :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s