Coup de coeur : Les pommiers fleurissent aussi en hiver (Aubry Françon)

lespommiersfleurissentaussienhiver

Résumé : Poussé par une incontrôlable frénésie, il s’empara du pli pour le décacheter fiévreusement. Un ouvrage jauni et corné surgit entre ses doigts. Il caressa doucement le recueil, laissant glisser sous ses phalanges les multiples nervures qui parsemaient la couverture craquelée. La gorge serrée par l’émotion, il lut lentement le titre du volume qui se détachait en lettres grises sur fond beige. Il savoura avec délice le moment où, sous son regard, se dévoilèrent son prénom et son nom. Il ouvrit le livre à peu près en son milieu, confiant au hasard le soin de décider de la page qui allait s’offrir à lui. Le papier râpeux et de médiocre qualité produisit un froissement, et André s’absorba dans la lecture d’un extrait.

“Un livre, c’est pendant des semaines, pendant des mois, la pensée qui se recueille et se concentre : c’est ce corps qui fait converger ses muscles et ses nerfs vers un seul point… vers le bout de la plume.” Rivarol

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler du troisième est dernier roman abordant les thèmes du souvenir et des sentiments. Pour clôturer en beauté cette sélection estivale, je vous présente mon coup de coeur : « Les pommiers fleurissent aussi en hiver » d’Aubry Françon

Pour l’anecdote j’ai découvert par hasard le message de l’auteur pratiquement un mois après son envoi en raison d’un problème de configuration de la messagerie de la page Facebook du blog et je remercie chaleureusement Aubry Françon de m’avoir permis de lire son ouvrage.

Dès les premières pages j’ai su que je serais conquis par l’histoire et ce pour deux raisons.

Tout d’abord, l’intrigue du récit est passionnante. André le personnage principal de l’histoire incarne le quotidien de beaucoup de gens qui au fil des ans perdent peu à peu de vue leurs rêves pour se laisser glisser vers la route qui semble toute tracée et qui s’habituent à une vie routinière, un travail, … qu’ils n’ont jamais désirés. On constate qu’un événement survenu dans la zone d’attente d’un aéroport qui semble somme toute insignifiant  va profondément changer sa vie et lui donner envie de repartir à zéro en retournant à ses premiers amours avec les conséquences positives et négatives que cela implique.

Ensuite, on voit couler beaucoup d’encre sur le manque de professionnalisme dans l’auto-édition, pourtant s’il fallait donner un seul contre-exemple, on pourrait aisément citer celui-ci. Pour son premier ouvrage édité chez Edilivre, Aubry Françon n’a rien à envier à beaucoup d’auteurs paru dans des maisons d’éditions plus ou moins connues.

Au cours de mes dernières lectures « contemporaines » j’ai rarement vu une histoire avec une richesse lexicale aussi importante. L’auteur fait fi de la tendance actuelle qui consiste à appauvrir le discours pour être compris par le plus grand nombre au profit d’une utilisation éclairée de la richesse du vocabulaire et de la beauté de la langue française.

Par ailleurs, on ressent tout le travail de recherche et de relecture mis en oeuvre et qui a permis d’obtenir une histoire documentée et vivante pour un roman assez court (160 pages).

Enfin, la chute finale de l’histoire est à mon sens originale car j’ai eu un sentiment assez ambivalent entre la surprise et l’idée qu’in fine il ne pouvait en être autrement.

Je ne saurais donc que trop vous conseiller de découvrir cet auteur, je vous laisse donc les liens vers la page Facebook et la page Amazon du livre (format numérique et papier).

Publicités

Une réflexion sur “Coup de coeur : Les pommiers fleurissent aussi en hiver (Aubry Françon)

  1. Aubry Françon dit :

    Cher Yoann,

    Que dire à la lecture d’une chronique aussi dithyrambique ! Je suis très honoré et touché que mon roman fasse partie de vos coups de cœur. Vous effacez d’un revers de main les doutes et le découragement qui ont parfois pu jalonner l’écriture de ce roman.

    Sincères remerciements,

    Aubry

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s