Les Liaisons dangereuses (Pierre Choderlos de Laclos)

liaisonsdangereusesRésumé :  La jeune Cécile Volanges quitte son couvent pour faire l’apprentissage du monde et épouser le comte de Gercourt, mais une de ses parentes, la marquise de Merteuil, entend profiter de ce projet de mariage pour se venger d’une infidélité que lui a faite autrefois Gercourt. Elle charge donc son complice, le vicomte de Valmont, de pervertir Cécile avant ses noces. Mais loin de Paris, dans le château de sa vieille tante, Valmont s’est de son côté mis en tête de séduire la dévote présidente de Tourvel, et une idylle bientôt se noue entre la « petite Volanges » et le jeune Danceny.
Rien ne semblait destiner Laclos à la littérature, et Les Liaisons dangereuses, qu’il fait paraître en 1782, sont la seule grande œuvre qu’ait achevée le capitaine et futur général d’artillerie. Le succès est immédiat, mais le roman, frappé de condamnation morale, cessera d’être réédité pendant une partie du xixe siècle. De Baudelaire à Giraudoux, de Malraux à Roger Vailland, ce sont des écrivains qui peu à peu l’imposent comme un chef-d’œuvre que le cinéma va populariser. Il se peut que l’impeccable maîtrise de ce roman par lettres nous soit devenue lointaine : elle n’empêche pas qu’il sollicite encore nos rêves et nos fantasmes.

Les Liaisons dangereuses est un roman épistolaire écrit par Pierre Choderlos de Laclos qui a été publié en 1782.

Tout comme le « Bûcher des vanités » dont j’ai fais la chronique ici, l’ouvrage Les Liaisons dangereuses faisait partie des œuvres complètes au programme du Baccalauréat de Français de première S.

Bien que j’aime bien lire des ouvrages classiques en général, je pense que je ne me serais jamais lancé de mon propre chef dans la lecture de ce roman. En effet, la structure par lettre et le thème de l’histoire tournant autour du libertinage de mœurs ne sont vraiment pas mon type de lecture habituel, et j’ai au final eu une très bonne surprise.

Dans un premier temps, la structure épistolaire, la longueur de l’ouvrage et le nombre de personnages m’a effectivement laissé perplexe et j’ai du relire quelques passages pour arriver à suivre le fil des événements.

Toutefois, on se fait rapidement à la forme du récit et le fait de disposer de toute la correspondance nous permet de nous faire notre propre opinion sur chaque personnage. Par ailleurs, la correspondance croisée va relier l’ensemble des protagonistes et conduire peu à peu au dénouement final.

On pourrait chercher à résumer le livre en classant, par exemple, les manipulateurs (la marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont) d’un côté et les victimes (Cécile de Volanges, le chevalier Danceny, …) de l’autre.

Même si globalement l’idée est là cela serait prendre un trop grand raccourci et le récit nous montre que les choses sont beaucoup plus complexes. Les personnages partent tous avec un passif propre qui explique en grande partie leurs comportements et vont suivre des évolutions très différentes.

La lecture de ce roman nous permet ainsi de découvrir bien évidemment la société libertine au sein de la noblesse du XVIII ème siècle mais je pense que l’histoire véhicule un message bien plus intemporel d’un point de vue social.

On y aborde l’idée de vengeance et de défi et on constate les effets dévastateurs auxquels peuvent peuvent conduire ces derniers. Plus globalement, on peut déceler certains caractères intemporels de la noirceur de l’âme humaine (cynisme, perversité, manipulation).

Enfin, on peut dire que l’histoire est très riche et pleine de rebondissement. Tous ces éléments m’ont permis de prendre plaisir à lire ce récit et à le recommander !

Publicités

4 réflexions sur “Les Liaisons dangereuses (Pierre Choderlos de Laclos)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s